mercredi 14 mars 2012

Boutures d'Aeschynanthus

Comme moi, surement chez vous une floppée de livres sur le jardinage, les plantes d'appartement, des revues, de vieilles éditions dénichées dans quelques marchés aux puces....
Chacun ont leur manière de faire une bouture. C'est à croire que les auteurs ne sont pas d'accord sur la manière de procéder. C'est le cas pour l'Aeschynanthus !

L'aeschynanthus se bouture, d'après plusieurs ouvrages, par bouture de tiges à l'étouffée.

1/ Coupez 3 tiges non fleuries de 10 cm environ
2/  Enlevez les feuilles pour n'en conserver que 3 aux extrémités
Prenez soin d'enterrer au moins un noeud (intesection où il y avait des feuilles) car c'est là que les racines apparaitront
3/ Les planter dans un mélange de sable et de tourbe à parts égales
4/ Couvrez d'un sac plastique et conserver au chaud 3 semaines
5/ Enlever le sac plastique pour arroser sur le dessus afin de maintenir la motte de terre humide jusqu'à l'arrivée des nouvelles feuilles.
6/ Rempotez alors dans un mélange pour plantes d'appartement dans un pot à suspension sans omettre l'engrais 

 Mais.....


  • Sur le site "Jardins intérieurs" il est préconisé une division de souche
  • Bouture de tiges en mini-serre à l'étouffée, avec hormone, chaleur de fond, en été et c'est difficile pour le Truffaut Edition 2009
  • Bouture de tige non ligneuse (elles ne sont jamais ligneuses !) dans un terreau sableux humide à 24°C minimum à n'importe quelle saison pour "Les plantes d'intérieur" chez Solar 1976 (n'est plus édité à ce jour !)
  • Dans un substrat de tourbe , coupez des tiges de 10 à 15 cm  à l'étouffée à température normale dans un endroit bien éclairé. A l'apparition de racine (comment le savoir ???) retirer le sachet pour le Guide des plantes d'interieur Du Rider Digest
  • Boutures Herbacées toute l'année pour le truffaut "boutures semis et greffes" 2007
Comment faire ?

Après coup d'oeil au système racinaire, une division de souche est possible mais j'ai juste deux tiges qui sortent de terre. Donc si je partage en deux, il ne me restera qu'une tige.
De plus, elles ont des tiges fleuries.

Je vais donc bouturer les tiges comme décrit dans mon premier paragraphe numéroté auquel je rajoute de l'hormone de bouturage dans du substrat pour semis.

Nous verrons dans 3 semaines.

Le 24/03/2012 (3 semaines après) : le sachet enlevé, de nombreuses racines sont apparues à chaque noeud de feuille ! J'espère qu'il en est de même sous la terre ! Comme indiqué au point 5 : maintenir la terre humide pour l'apparition de nouvelles feuilles.






5 commentaires:

  1. bonjour Pascaline merci pour ton com ! tu as raison en tant que passionnée de jardin ma part de bibliothèque la plus importante est celle sur le jardin je dis tjrs que je ne vais plus en acheter et puis je me fais avoir surtout sur les vide greniers où l'on trouve des livres en bon état et pour pas cher ! d'où es-tu dans la région PACA ? il y a bientôt la foire aux plantes rares à Sérignan du Contat ! si ce n'est pas trop loin pour toi nous pourrions faire connaissance moi je suis de vaison la romaine dans le nord vaucluse bonne journée Cathline

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    Je suis d'Avignon. Je vais tous les ans à Sérignan pour cette manifestation en avril mais en tant que visiteur !
    Vous y exposez vous ?

    RépondreSupprimer
  3. Perso, quand je coupe (parce que ça n'arrête pas de s'allonger encore et encore), je met juste dans un verre d'eau ou dans de la sphaigne ...
    pas de chaleur, pas couvert.
    Simple, non ?

    RépondreSupprimer
  4. J'ai essayé dans l'eau et ça a pourri ;-(
    Mais je sais que dans la sphaigne, tu as beaucoup de beaux résultats, notamment avec les st Paulia.
    Merci pour cette astuce.

    RépondreSupprimer
  5. Moi je coupe quelques tiges longues, je les met dans un pot avec du terreau, en prenant soin de laisser en terre une bonne partie de la tige, je laisse, j'arrose et je vaporise beaucoup, et hop!! Ca se multiplie trés vite, de nouvelles tiges apparaissent.
    J'habite dans le sud, je laisse le pot "en attente" dans la cuisine, ou il fait le plus chaud

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien s'abonner par e-mail, être assuré d' être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Le message sera publié après modération.

Voilà : c'est fait.
Et un gros MERCI !!!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Print