mercredi 30 novembre 2011

Elue blogueur du jour



Aujourd'hui l'équipe de Paperblog m'a choisie pour être le blogueur du jour.

Vous pouvez voir mon profil qui s'affiche comme blogueur du jour sur la page d'accueil du site Paperblog ainsi que sur leurs pages Facebook et Twitter.

Je suis flattée !

C'est en partie grâce à vous, mes fidèles lecteurs que j'essaie de satisfaire ;-)

Je suis heureuse de partager cet honneur avec vous !





Arbuste sur tige

Qui n'a pas vu ces merveilleux plants sur tige comme par exemple bien sur les rosiers, mais plus étonnant encore, la lavande sur tige



le Lavatère :


Ils sont en fait guidés et taillés de façon à avoir un tronc dénudé et une couronne de feuillage.
Ils auront une place de choix dans un grand bac sur la terrasse et même au jardin contre un mur ou une palissage.
Il vaut mieux éviter de  les isoler au milieu d'une parcelle nue.

A partir de graine, on laisse pousser la plante normalement jusqu'à ce qu'elle atteigne environ 60 cm de haut. 
Ensuite, on coupe les rameaux inférieurs en laissant intacts ceux du sommet. Cette taille forcera la tige centrale à gagner en hauteur.

La culture à partir de boutures est plus rapide.

Choisissez une tige bien droite, rempotez-la.
Soutenez-la avec un tuteur et commencez à élaguer les rameaux autour de la base.
A mesure que la plante grandit, continuez à tailler les rameaux inférieurs.
Quand la tige centrale a atteint la taille souhaitée, coupez-lui la cime pour que les rameaux latéraux se développent et deviennent touffus.



mardi 29 novembre 2011

Se soigner par les plantes n°8


Poudre dentifrice à la sauge et à la menthe.

  • 15 g de feuilles de sauge fraîches
  • 15 g de feuilles de menthe fraîches
  • 25 g de gros sel marin


1 - Lavez, essuyez et hachez grossièrement la sauge et la menthe
2 - Étalez les feuilles hachées en une couche régulière sur une plaque du four puis répandez le sel par-dessus.
Mettez dans le four préchauffé pendant environ 20 min jusqu'à ce que la sauge soit cassante et sèche.
3 - Pilez le mélange en plusieurs fournées jusqu'à ce qu'il soit finement écrasé, en particulier le gros sel
4 - Passez le mélange à travers un tamis fin en frottant avec le dos d'une cuillère. Il faudra peut-être remettre dans le mortier ce qui rester au fond du  tamis et répéter les étapes 3 et 4.
Conservez la poudre dans un récipient hermétique.

Mouillez votre brosse à dents et enduisez ses poils de cette préparation avant de vous en brosser les dents.
La menthe apporte un arôme et une saveur rafraîchissante, la sauge des propriétés antiseptiques et le sel ses qualités abrasives.

Bien rincer.

lundi 28 novembre 2011

Astuce de la semaine n°19

Donnez la frite à vos rosiers grâce aux bananes !

Ne jetez plus vos peaux de banane mais enterrez-les au pied de vos rosiers.
Contenant beaucoup de Potasse, Azote et oligo-éléments vites assimilables, celles-ci raviveront la couleur de vos fleurs.

dimanche 27 novembre 2011

Commerage sur le jardin n°15


Sur le Web :

Le JT vert de Jardiland : Interview sur le botaniste M. DE Bougainville ; les conseils jardin : tailler les arbres et faire les boutures, sans grande précision : il s'agit de boutures en plançon et boutures de bois sec....devinez le dicton ! " à la sainte catherine, tout bois prends racine" !!!
Le calendrier lunaire sur Rustica


Sur ce blog :

Les plantes d'intérieur en hiver : la lumière
Les plantes d'intérieur en hiver : l'arrosage
Les plantes d'intérieur en hiver : l'atmosphère
Les plantes d'intérieur en hiver : généralités
Les plantes magiques
Se soigner par les plantes n°7


Les promos jardin sur le web :

3% de remise sur votre prochaine commande avec le code tropica1011 sur Tropicaflore.com3 rosiers gratuits chez Willemse avec le code W47J6
7 % de réduction sur votre 1ere commande sur Teatower avec le code OVAN29  teatower



samedi 26 novembre 2011

Les plantes d'intérieur : lumière d'hiver

Ces jours précédents, vous avez pu lire les soins à apporter aux plante d'intérieur en cette période de repos :

Les soins en général, l'atmosphère, l'arrosage.

Qu'en est-il de la lumière ?
La lumière naturel du jour est rare en cette période, les jours étant raccourcis.

Comment y remédier ?

Pour comprendre le processus, il faut savoir que la quantité de la lumière peut affecter la croissance de la plante . Nous connaissons les effets d'un manque de lumière (tiges étiolées, jaunissement, perte de floraison...) mais les plantes sont aussi affectées par une trop grande intensité lumineuse : brûlure des feuilles, port tassé...

Cette intensité lumineuse se mesure en Lux :
Soleil : 10760 Lux
Fenêtre au nord : 2000 Lux
Il est possible d'utiliser des néons à spectre complet que l'on trouve dans les jardineries spécialisées mais elles sont encore pas très déco et d'un prix peu abordable.
Tube fluorescent de 40 watts : de 645 à 8600 Lux selon la distance.

Les plantes d'intérieur ont besoin d'un éclairage quotidien de 14 à 16 heures. Toutefois, l'hiver étant une période de repos, elles peuvent en avoir moins, c'est une des raisons qui fait qu'elles ne fleurissent pas en hivers et n'ont pas beaucoup de nouvelles feuilles.

Le plus simple pour remédier à un manque de lumière, il faudra les rapprocher le plus possible d'une fenêtre.


Et vous ? comment "stockez-vous" vos protégées en attendant les beaux jours ?






vendredi 25 novembre 2011

Les plantes d'intérieur : Arrosage d'hiver

Les jours précédents, nous avons parlé de la condition de nos plantes à l'intérieur et les soins à leur apporter en général puis l'atmosphère et maintenant l'arrosage.

Une plante ne demande pas le même arrosage en été qu'en hiver (c'est évident comme le coin aromates au potager ;-)

Il suffit de toucher la surface de la terre pour se rendre compte de son besoin en eau : en hiver attendez que celle-ci soit totalement sèche.

Combien ?


D'une manière générale, cela dépend de votre température à l'intérieur.
Pour une pièce à 20 °C sans autre forme d'humidité (brumisation ou humidificateur), il faudra arroser 1 fois par semaine.
Attention : c'est une généralité pour des plantes de culture "facile" comme les ficus, les Pothos...mais une Bromeliacée supportera aussi le même traitement tandis qu'une fougère .....pas du tout !
Pour une pièce au-dessous de 20 °C : 2 fois par semaine.
Il est aussi une "légende" qui dit qu'il faut laisser continuellement de l'eau dans les feuilles en forme d'entonnoir des Bromeliacées....c'est faux ! De temps en temps seulement sinon il sera trop tard lorsque vous constaterez que son coeur a pourrit !


Comment ?

Par le dessus en général. Toutefois, il vous faudra la baigner afin de vous assurer que l'eau pénètre toute la motte au moins une fois.
Un petit goulot d'arrosage permettra de mieux répandre le liquide avant qu'il n'arrive à l'orifice de trop plein.
C'est aussi une généralité : arroser une orchidée par le dessus sera moins efficace (sinon pas du tout) que le trempage.

Avec quoi ?

Le must ? de l'eau de pluie pour tout le monde !
Certains amoureux de l'espèce des orchidacées utilisent de l'eau en bouteille de marque E---N que je ne citerai pas et qui aurait des propriétés étonnantes sur cette espèce !

Et n'oubliez pas :

Arrosez toujours avec une eau qui s'est reposée (évaporation du chlore) et à température ambiante
Une eau dure à 40 % = 400 g de calcaire/m3.
On peut connaître la dureté de son eau en demandant simplement au fournisseur d'eau de sa région

Nous verrons demain pour la lumière !

N'hésitez pas à me dire votre avis et vos expériences par commentaire !


jeudi 24 novembre 2011

Les plantes d'intérieur : atmosphère d'hiver


Hier, vous avez pu lire  que les plantes, rentrées à l'intérieur ont subit plusieurs changements radicaux, dont celui de l'atmosphère :

Les plantes d’intérieur apprécient une atmosphère plutôt humide. Mais au-delà de 60 %, l’atmosphère est inconfortable pour un être humain ! Éventuellement, pour les orchidées ou les plantes tropicales, qui ont besoin d’une atmosphère très humide (de 70 % à 90 %), on peut placer un humidificateur à proximité, surtout lorsque la pièce est chauffée (cet humidificateur sera aussi bénéfique pour vous !)

On peut également pulvériser le feuillage quotidiennement pour augmenter ce taux. Certains s'adaptent directement à une bouteille d'eau.

On peut aussi mettre le pot sur un lit de gravier dans un bac d'eau

Il faut adapter son atmosphère aux plantes qui de leur coté aussi, font leur boulot.

Nous n'allons pas entrer dans la polémique des plantes qui assainissent l'air mais il est assez probable que le processus de photosynthèse altère notre air selon la pièce où vit la plante.

Demain, nous approfondirons l'arrosage l'hiver.

Quelque chose à rajouter ? Laissez votre commentaire !





Les plantes d'intérieur : l'hiver

Voici le moment où toutes les plantes entrent en repos mérité.

C'est le cas des plantes d'appartement que vous avez du déjà rentrer à l'intérieur pour celles qui se sont vu le luxe de passer l'été à l'ombre au jardin.




Toutefois, repos ne veut pas dire "oubli" :

Lorsque vous les avez rentrées, vous avez constaté une chute brutale de feuilles et/ou de fleurs (s'il y en avait encore). Ceci est normal.
C'est du au changement des conditions de culture et la plante a du s'adapter à ce changement brutal.
Elles ont changé radicalement de température :
Attention à ne pas les mettre trop près des radiateurs qui ne vont pas tarder à être chauds.


Elles ont changé radicalement d'atmosphère :
L'air est plus sec à l'intérieur elles risque de se dessécher non seulement de la terre mais aussi du feuillage qu'il faudra humidifier pour certaines.
Vous pouvez aussi utiliser des humidificateurs de radiateur en porcelaine et regroupez autant que faire se peut les plantes qui créeront un micro-climat.

Arrosez au stricte minimum. Une plante avec les pieds dans l'eau sera souvent irrécupérable. Ce n'est pas une plante aquatique : elle supportera bien mieux un oubli d'arrosage !

Stoppez l'engrais : normalement, c'est déjà fait pour la plupart depuis octobre.

Un maximum de lumière : elle est rare en cette période. Rapprochez vos pensionnaires des fenêtres et nettoyez leurs feuilles afin que la photosynthèse soit à son maximum en cette période de disette !

Nous allons approfondir ces points dans les prochains articles :
Plantes d'intérieur : lumière d'hiver

Plantes d'intérieur : arrosage d'hiver

Plantes d'intérieur : atmosphère d'hiver



mercredi 23 novembre 2011

Les Plantes Magiques

Certaines plantes étaient autrefois utilisées dans des potions magiques ou pour jeter des sorts par les sorcières.

Vous ne soupçonnez pas celles qui se cachent dans votre jardin :

L’aloès chez les égyptiens était symbole du renouveau de la vie lors des cérémonies funéraires
Le persea, plante toujours verte, était voué à Isis, symbole de l’adieu ou de l’espoir
Le buis fut consacré à Platon car il symbolise la vie qui continue sous terre et il reste toujours vert en hiver L’iris, voué à Horus était l’emblème de la guérison.
Le gui, plante venue du ciel, était selon les druides un signe d’immortalité.
Le blé fut dédié en Egypte à Osiris, dieu de la résurrection, puis à Déméter, déesse de la fécondité
Le lin, censé éloigner le mal, a toujours servi à confectionner les habits des prêtres.
L’olivier, plante d’Isis, symbolise dans l’huile d’olive la force et la lumière
L'aneth : Pour attirer le sexe opposé, porter des graines sur vous dans un petit sachet
La bardane : pour protéger et guérir


Les plus rares :

Mandragore : Plante des pourtours méditerranéens La plante est riche en alcaloïdes délirogènes
L'astragale : accroît considérablement la force de l'utilisateur
Belladone : Puissant poison ! c'est probablement pour cela qu'elle était utilisée pour provoquer des visions.

Vous en connaissez d'autres ?




mardi 22 novembre 2011

Se soigner par les plantes n°7


En cette saison, le romarin offre ses feuilles persistantes pour lutter contre les  rhumatismes et les contusions :

Décoction concentré (cuisson des feuilles 10 min) d'une poignée de feuilles fraîches dans un litre d'eau.
A utiliser en compresses.

Source : Guide pratique des remèdes naturels

lundi 21 novembre 2011

Astuce de la semaine n°18


Anti-germe naturel

Ne laissez pas vos pommes de terre germer : la qualité des tubercules en souffrirait. A titre préventif, stockez-les dans un lieu sombre et frais, à l'abri du gel et des réchauffements de température et mélangez-les avec des pommes.

L'éthylène dégagé par ces dernières possède des vertus anti-germinatives. Cette astuce sera d’autant plus efficace que le local sera petit et confiné.

dimanche 20 novembre 2011

samedi 19 novembre 2011

On m'a offert une Orchidée Phalaenopsis




Quelle heureuse attention !
Tout le monde de mon entourage connait ma passion pour le monde végétal.

J'ai acheté un pot spécial orchidé avec son substrat.

Aujourd'hui elle a perdu ses belles fleurs. Voici ce que j'ai glané sur le Web concernant les soins à lui apporter :

- Beaucoup de lumière (c'est bon elle est dans ma véranda)
- Arrosage par trempage dans de l'eau de pluie 1 fois tous les 8 jours dans une pièce d'environ 20 °C sauf si plus de fleurs, tous les 15 jours.
Si les racines à travers du pot sont vertes, elle est assez arrosée, lorsqu'elles sont gris-vert, il faut arroser.
- Fin de floraison :

1/ Couper la hampe à la base

2/Ne rien couper. L'orchidée peut refaire des bourgeons au bout des hampes

3/ Couper une partie de la hampe juste au-dessous de la 1ere (ex)-fleur

Attendez qu'il ne reste qu'une fleur voire même plus du tout puis couper la hampe florale juste en dessous de la première fleur et juste au dessus du noeud d'ou partira peut-être une nouvelle hampe florale.

Merci au site Couleur Orchidée pour ces précieux renseignements.

Ebook Soigner ses orchidées

Je coupe donc sous la première fleur et surveille les racines pour l'arrosage.
Vous avez d'autres astuces ?

vendredi 18 novembre 2011

SCHLUMBERGERA


Ne vérifiez pas l'orthographe, c'est fait !!!!

Quelle merveilleuse plante ! des coloris variant du blanc au rouge vif.

Le mien oublié dans la véranda extérieure depuis  Noel 2010...j'en ai fait des boutures, juste pour tester les boutures...

Mais voici qu'en octobre de petites boules rouges sont apparues. Je le rentre donc à l'intérieur, les fleurs en cette saison se faisant rares.

Le voici qui trône royal sur la table de la salle à manger, ses fleurs doubles ouvertes....MA-GNI-FIQUE !
J'en avais oublié la beauté de ses fleurs !
Je l'ai posé sur une chaise pour mieux vous le montrer.


Détails sur la plante :
- Aussi appelé "Cactus de Noël" à cause de sa floraison de novembre à décembre souvent confondu avec le  Cactus de Pâques qui est en fait un Rhipsalis qui lui ressemble.
- Plante succulente de la famille des Cactacées
- Bla
- Bla
- Bla
Ah ! Le plus intéressant :
- Multiplication : semis,    bouturage de tige après la floraison, greffage en fente : Tiens donc ! Qu'est-ce donc ? si quelqu'un sait ce que ce greffage signifie, je serais curieuse de le savoir !

En avez-vous aussi ?
Avez-vous succombé à son achat ? Ils sont en fleurs en ce moment en jardinerie et c'est très tentant !



Voir une bouture sur le blog de Vincent. (j'aime bien : il expérimente aussi beaucoup de boutures !)

jeudi 17 novembre 2011

Un porte nourriture pour oiseaux

Vous avez sûrement déjà acheté ces boules de graisses que les petits oiseaux raffolent durant l'hiver.
Je vous propose un bricolage bois à la portée de tous (pourvu que vous possédiez une scie à chantourner).

Temps : 2 jours

Équipement :

- Peinture acrylique
- Papier à poncer
- Crayon gris HB
- Papier calque
- Vernis en bombe
- Reste de bois carré de 3cm de coté (j’ai utilisé un piquet à tomate)
- Reste de bois de 10 cm de largeur et 50 cm de longueur (j’ai utilisé une chute de plinthe)
- Un crochet à visser


1 – Dessinez à main levée 3 feuilles dans le bois large.
Je vous offre un modèle de feuille que j’ai utilisée si vous ne vous sentez pas de le dessiner.
Copiez cette image, collez-là dans un traitement de texte qui vous laissera facilement adapter sa taille comme vous le voulez.




 2- Découpez à la scie à chantourner le motif en 3 exemplaires. Accentuez la pointe des deux cotés. Vous pouvez voir que du coté de la tige, ma pointe n'est pas assez accentuée : j'ai eu du mal à accrocher le filet.


3 – Poncez afin d’affiner les contours et avoir plus de faciliter à peindre.




4 – Peignez une couche de peinture acrylique neutre blanc ou blanc cassé des deux cotés qui vous servira de base pour que la peinture colorée accroche mieux.





5 – En attendant que la peinture sèche, coupez le bois carré pour avoir une longueur de 40 cm

6 – Une fois sec, repassez une couche de vert foncé, avant que cela ne sèche, peignez le bas des feuilles en jaune. 
Les deux peintures se mélangeront pour faire un dégradé naturel. Peignez dans le sens des futures nervures
Foncez le haut des feuilles avec du brun-noir avec la même technique. Attendez que cela sèche pour peindre les nervures en blanc.
Vous pouvez, pour l’autre coté, ne peindre que la couche vert foncé.





7- Une fois sec, vernir à la bombe
8 – Vissez le crochet sur la partie en haut  du piquet qui servira à l’accrocher aux branches.Le crochet pourra être orienté pour s'adapter à la branche.



Avez-vous réussit à le réaliser ? Si vous avez un souci ou que j'ai oublié quelque chose, n'hésitez pas ! 
Vous avez d'autres idées de bricolage ? laissez-moi un commentaire !
Ce bricolage sera dans dans mon projet d'e-book ou de livre qui regroupera tous les bricolages que j'ai publiés sur ce blog ainsi que quelques inédits....mais chut ! je ne vous en dis pas plus .....



mercredi 16 novembre 2011

Résultat du sondage

Merci à tous pour votre participation !


Les résultats me montrent qu'il n'est pas nécessaire d'acheter un nom de domaine et la rubrique annuelle "Défi" sera supprimée.
Vous aimeriez une rubrique mensuelle "Que faire au jardin" 
Peut-être vais-je enrichir la rubrique "Bouture du mois" avec "Boutures ET travaux du mois" il faut que je réfléchisse où trouver ces travaux à faire !!! Si vous avez des suggestions, n'hésitez pas !
Je vais enrichir aussi les boutures d'explications sur la plante en question. 
Enfin, et j'ai déjà commencé, je vous montrerai les réussites mais aussi les ratages des boutures que j'ai mis sur mon blog.






J'envisage de transférer mon blog vers un site Internet avec nom de domaine : 
Ce serait mieux (visibilité, organisation des rubriques...) (4)25.0%
Pas forcément mieux, j'aime bien le coté spontané et amical du blog (12)75.0%


Comment préférez-vous être prévenu(e) des nouveaux articles : 
RSS (déjà en place) (14)87.5%
Newsletter automatique dès qu'un article est publié (déjà en place) (3)18.8%
Newsletter hebdomadaire vous informant des articles de la semaine (4)25.0%
Page facebook jardindepascaline (0)

0.0%
Qu'aimeriez-vous lire sur ce blog ?
Calendrier mensuel des travaux au jardin (11)68.8%
La réalisation des boutures plus détaillées (schéma, plus de photos,détail sur la plante bouturée...) (7)43.8%
Des potcasts (rubriques en fichier son) (0) 0.0%
Calendrier annuel des boutures (6)37.5%
Rubrique plante médicinale (recettes, propriétés...) (5)31.2%
Rubrique réussite : réussites des boutures montrées dans le blog (7)43.8%
Autre (laissez vos suggestions par un commentaire) (1) 6.2%

mardi 15 novembre 2011

Se soigner par les plantes n°6


Savez-vous qu'en dehors de ses délicieux fruits, le noyer vous offre aussi ses feuilles qui ont des propriétés astringentes et antiseptiques :

Décoction concentrée en usage externe (10 min) : 50 à 100 g de feuilles sèches par litre d'eau en gargarisme contre les aphtes, abcès buccaux, amygdalites et en lotion contre toutes les affections dermatologiques.

Source : Guide pratique des remèdes naturels

lundi 14 novembre 2011

Astuce de la semaine n°17

Clou de girofle contre la mauvaise haleine !

Le bouton floral séché du giroflier a des propriétés saisissantes pour calmer les maux de dents, anesthésier, désinfecter et cautériser une plaie buccale et gardé en bouche assure une bonne haleine.

Qui connait le giroflier ? Ça pousse en France ?
Voici à quoi cela ressemble :


dimanche 13 novembre 2011

Commérages sur le jardin n°13


Comment bouturer le lis ? comment tailler les arbres fruitiers ? puis-je mettre une plante dans la salle de bain ? Comment faire une bouture de bois sec ? La capucine  plante médicinale ?
Vous saurez tout ça grâce aux articles ci-dessous !

Bouture d'écailles sur le site jardinier amateur
Vous pouvez vous abonner sur le site Tootabo et économisez 10 ,% avec le code  NET1
3 rosiers amalias gratuits sur Willemse avec le code W47J6
3 euros de réduction par tranche de 35 euros sur le site Jardinerie Pasero PROMO3
Jus Argousier - Le second -50% - 37,35 € TTC OFFRE SPECIALE : riche en vitamines C, A et E pour compenser les lacunes de notre alimentation et donner à votre organisme tous les atouts dont il a besoin. A l'achat d'une bouteille, la seconde vous est proposée à -50%.35,40 € (hors TVA, plus Expédition) ( voir mon post sur l'argousier)
Vidéo "planter un cerisier" sur Rustica.fr



samedi 12 novembre 2011

Boutures de bois sec de Groseiller


Je n'avais pas prévue de la faire celle-ci !

J'ai lu par hasard que cet arbuste se prêtait bien à ce genre de bouture et c'est un moyen de tester ce que je vais publier dans un livre sur les boutures que je prépare.

Comment procéder ?

  • Les tiges sont prélevées sur des pousses jeunes de l'année, aussi droites que possible. 
  • On utilise le milieu de la tige prélevée en coupant de part et d'autre d'un œil, les extrémités. 
  • La bouture doit avoir au moins trois yeux  (idéalement 5).
  • Ces tiges sont regroupées et étiquetées (dernier point important car il n'y a plus de feuilles et elles sont dures à identifier)
  • Planter ces fagots dans des pots remplis de sable toujours exposé au nord. 



Choisissez alors un pot assez haut pour que la bouture soit enterrée au ¾.

Et puis après ?
Elles sont prêtes à passer l'hiver.
Sortez la culture à la mi-mars pour piquer chaque bouture directement en pleine terre. 


Si vous aimez aussi les groseilles et que vous ne voulez pas attendre le printemps pour voir votre (hypothétique) bouture de quelques feuilles, des plants prêts à planter sont disponible au jardin du Picvert directement en cliquant sur l'image !



Constations printemps 2012 :
Les boutures ayant subit un gel exceptionnel cette année et ne voyant pas l'ombre d'une feuille à l'horizon, je m'emploi à vider le pot, pensant que cette bouture de bois sec est un échec.
Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j'aperçois des racines ! Bouture réussie, donc !




vendredi 11 novembre 2011

Le concept Locavore



Sûrement n'avez-vous encore jamais entendu ce terme !

Ce concept locavore repose sur l’idée qu’il faut « manger local ».
Ainsi, on consomme des produits frais et donc plus sains, on favorise le développement des petits producteurs de proximité et on limite l’empreinte écologique laissée par le transport des marchandises importées. 
Dans l’idéal, le concept propose d’acheter des légumes et fruits de saison uniquement chez les producteurs bios à proximité de chez soi (dans un rayon de 100 à 250 km).

Quels produits consommer ?
Apprenez (ou réapprenez) à lire les étiquettes produits frais. Une carotte peut en cacher une autre !!! 
Les légumes ne sont pas toujours produits en France. C’est le cas de la pastèque, principalement exportée d’Italie, d’Espagne ou d’Afrique du Nord. 
Préférez donc les fruits et légumes produits sur notre territoire!

Manger local : mode d’emploi !
Les petits producteurs de proximité proposent dans de nombreuses régions des livraisons à domicile de « Panier bio » ou « Panier paysan ». 
Cette démarche qualitative permet aux consommateurs de se fournir en fruits et légumes saisonniers, frais et locaux. 
Le concept est largement répandu dans toute la France, même dans les grandes villes.
Manger local et équilibré en toute saison, est donné à tout le monde pourvu que l'on adopte les bonnes habitudes.
Recherchez l'AMAP de votre région : c'est une « Association pour le maintien de l’agriculture paysanne » (AMAP) qui consiste en un partenariat entre une ferme locale et un groupe de consommateurs qui désirent consommer autrement et soutenir une agriculture de proximité
Tapez dans votre moteur de recherche préféré "AMAP (votre département)"
Tapez aussi "fruits légumes région (votre département)" vous tomberez sûrement sur d'autres associations.

Astuce supplémentaire : le site http://www.fruits-legumes.org/mois/ vous envoie tous les mois les fruits et légumes de saison directement dans votre boite mail. Ainsi vous pouvez prévoir vos menus en toute quiétude : pas de fraises en novembre ! Elles ne seront sûrement pas de votre région !



Cet article est aussi relayé sur mon blog http://regimesregimes.blogspot.com/ à quelques jours d'écart

jeudi 10 novembre 2011

Bouture de Phlomis : constatations

Suite à ma découverte heureuse des racines pour la bouture de Poire-melon, je décide de faire de même pour le Phlomis faite le 26 septembre

Mais là n'est pas le même constat !
Pas  l'ombre d'une racine, pourtant des feuilles étaient apparues et les tiges se portaient bien.
Les ayant enlevées du sable, je les mets dans du terreau en espérant ne pas les avoir trop traumatisées...nous verrons au printemps.



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Print